Performance artistique de Body painting et live painting à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz à Arles

performance artistique art peinture
Performance à la Fondation Manuel Rivera-Ortiz

Dans le cadre de Spray Project, j’ai eu l’honneur de pouvoir réaliser une performance artistique, sur le thème de la « temporalité » mêlant la danse et la peinture à la Fondation d’Art Manuel Rivera-Ortiz à Arles.

Avant de vous inviter à regarder la vidéo de la performance, j’aimerais vous en dire plus sur ma démarche artistique lors de ce projet.

Je me suis dans un premier temps énormément questionné sur ce que signifié pour moi le therme de temporalité. J’ai fais aussi beaucoup de recherches sur internet en lien avec ce mot et ses synonymes. La temporalité rentre alors selon moi dans la notion du « temps », du « temps qui passe ».

Je me suis ensuite demandé si nous étions soumis, nous, en tant qu’artiste au temps qui passe.

Est ce que nos oeuvres d’art voyagent avec le temps et vieillissent elles aussi ?

Bien entendu, nous pouvons conserver des oeuvres d’art pendant des années, voir des siècles, surtout avec les moyens que nous avons aujourd’hui. Cependant est ce qu’une peinture, une oeuvre ou bien une toile peut être conservée dans le même état pendant des siècles ? Les couleurs restent elles identiques ? La toile reste elle dans le même état d’origine ? Je ne pense pas.

Lire aussi :   Pourquoi acheter des tableaux abstraits?

Pour moi, l’artiste et son oeuvre sont soumis automatiquement à la temporalité, au temps qui passe. D’ailleurs je pense aussi que tous les objets, les animaux, les êtres humains, la terre et l’univers sont inscrits dans la notion de temps.

L’idée d’une performance artistique rentre alors à elle toute seule dans la temporalité. Une performance se réalise une seule fois et est éphémère. Mais comment rendre visible par le biais de la peinture (qui est mon média principal) cet invisible qui est le temps ?

J’ai alors pensé à créer différents espaces lors de cette performance qui nous ramènerait à différents espaces du temps. Le simple fait de voir une évolution de la performance ou de l’oeuvre créé par le biais de la peinture et des couleurs sur le corps ou sur les oeuvres nous renvoi forcément au temps qui passe.

Lors de cette performance artistique j’ai aussi trouvé intéressant de faire interagir les spectateurs avec l’oeuvre.

J’ai pensé à tous mes questionnements autour de ce thème de recherche. Je voulais que tout le monde puisse se poser ces questions et porter une attention particulière au paramètre du temps car dans notre quotidien nous ne mettons pas en lumière celui-ci.

Nous courront parfois après le temps sans vraiment le questionner.

Le temps est selon moi invisible sans l’être réellement. Nous savons seulement que nous sommes soumis au temps grâce aux horloges, aux chiffres, aux dates mais aussi au vieillissement et aux changements de couleurs par exemple de la peau ou d’un objet.

Lire aussi :   Prix / Concours Salon des Arbustes 2022

Comment alors faire interagir le spectateur lors de ma performance artistique ? En le questionnant lui aussi.

J’ai choisi la présence d’audios réalisés grâce à des interviews fait au préalable afin que le spectateur se pose des questions en même temps que les personnes interviewées.

Je souhaitais aussi interviewer des personnes d’âges différents afin d’avoir diverses visions du temps mais aussi de rappeler cette notion de temps qui passe et de vieillissement.

J’ai dans un premier lieu voulu interroger ma nièce de huit ans et demi. C’était risqué car je ne savais pas à cet âge la si on avait conscience du temps. Ma nièce a répondu avec spontanéité et intelligence. Je peux dire que j’ai été très surprise de son raisonnement et de sa capacité à comprendre ce que je lui demandais.

Ensuite j’ai voulu interroger ma grand mère qui à eu 100 ans en Septembre 2022. Ça me paraissait tellement logique de la questionner sachant que ma grand mère à encore toute sa tête. J’attendais son partage de vision avec impatience.

Tous ces témoignages ont été très touchant. J’ai aussi demandé à plusieurs de mes amis d’y participer. J’ai vraiment eu l’impression sur le moment d’avoir obtenu quelque chose de privilégié de leurs parts. J’avais partagé avec eux un moment hors du temps, qui nous interrogeait aussi sur pleins d’autres aspects.

Pendant les interviews, je laissais place à la spontanéité car j’aime beaucoup découvrir et être surprise par la vie et par les gens. J’ai alors été emporté par ce fil rouge qui partait initialement de ce mot « la temporalité » pour en arriver à des questionnements autour de la vie, de la mort, des souvenirs, des émotions et de l’Amour.

Lire aussi :   Une fresque murale chez soi ?

J’ai encore des frissons lorsque j’écrit ces mots. L’Amour est la clé j’en suis persuadée.

Tout ne cesse de se rejoindre et d’être lié.

Je vous laisse découvrir les images et les interviews de cette performance remplie d’émotions.

Helline Durand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *